AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [PV: Aoki] De retour (forcé évidemment) >Les petits enfants, allez ailleurs :3

Aller en bas 
AuteurMessage
Rei Fujiwara
Le Prof Fantôme
Le Prof Fantôme
avatar

Messages : 14
Passage pour un prochain pouvoir : 22
Date d'inscription : 03/11/2012

Carte d’identité
Age : 26 ans
Pouvoir: Phéromones, Copie, Alchimie

MessageSujet: [PV: Aoki] De retour (forcé évidemment) >Les petits enfants, allez ailleurs :3   Sam 3 Nov - 19:44


Ce matin, Kami m'avait retrouvé. J'avais été d'une imprudence honteuse. Caché dans une cabane sur la plage, j'avais la belle vie. Sauf que je me sentais un peu seul. Personne en raison des cours... Puis une fois, je me baladais nonchalant et la gardienne de l'île m'est apparue. Par la suite, j'ai été traîné jusqu'au pensionnat où là j'ai été cloîtré grâce à un sort. Elle n'a sûrement pas l'intention de se pointer devant moi puisque, un contact visuel, et je suis libre. Je regardai mon maigre sac de sport. Je n'avais pas emporté grand chose pour trois mois. Je me surprenais moi-même tiens. De toute façon, que je sois habillé normalement ou en haillons, ça ne change pas grand chose. Je me retournai sur le lit, face au mur. J'attrapai mon iPod sur la table de nuit en-tête du lit et branchai les écouteurs sur mes oreilles. La musique me berça et je finis par m'endormir.

Je fus réveillé par le mordillement du lobe de mon oreille. J'ouvris mes beaux yeux ambrés sur mon partenaire préféré.
-Hiro-chou ! M'écriai-je.
Sans plus attendre, je me jetai sur lui en posant délicatement mes lèvres sur les siennes. Malheureusement, nous tombâmes du lit dans mon élan. Il activa son pouvoir juste à temps pour qu'on ne se fasse pas mal.
-Tu es le meilleur ~
Je m'accrochai à son cou. J'en profitai pour le chatouiller avec ma langue. Puis je me levai et me reculai jusqu'à toucher le mur. Je relevai mon menton, exposant ma pomme d'adam à ce prédateur tandis que ma main gauche déboutonnait rapidement ma chemise. Elle s'arrêta à la moitié. J'allais pas tout lui faire non plus ? Ainsi, il avait une vue imprenable sur ce qui l'attendait s'il me prenait maintenant. Je plissai les yeux d'un air provocateur et passai une main dans mes cheveux pour les ébouriffer. Hiro-chou raffole de ce geste surtout lorsqu'il est fait par moi ~
-Eh bien, qu'attends-tu ?
Je lui adressai un sourire en apparence innocent. Mais il savait très bien ce qui se cachait derrière. Je me léchai les lèvres. Il savait ce que je m'apprêtais à faire et cela était le truc auquel il ne pouvait résister. Je fermai les yeux et quand je les rouvris, ils étaient emplis de désir. Je sentis la chaleur monter dans mon corps et pour le dernier acte, mes joues s'enflammèrent. Je suis sûr qu'il avait remarqué la bosse sur mon jean, cela ne pouvait pas lui échapper.
-Prend moi, susurrai-je d'une voix mielleuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroyuki Aoki
L'Inoubliable Infernal
L'Inoubliable Infernal
avatar

Messages : 52
Passage pour un prochain pouvoir : 100
Date d'inscription : 23/08/2012

Carte d’identité
Age : 28 ans
Pouvoir: Contrôle de la gravité, Contrôle du Sang et Clairaudience

MessageSujet: Re: [PV: Aoki] De retour (forcé évidemment) >Les petits enfants, allez ailleurs :3   Dim 4 Nov - 17:25

La journée avait été d'un chiant. Aujourd'hui, Aoki avait du faire cour aux élèves de la Natural's. C'est pas qu'il n'aimait pas les Natural's, bien au contraire. Mais c'était la seule classe où il devait contenir ces pulsions de lévitation. En effet, dans l'une de ces classes, il y avait un manipulateur de la gravité, tout comme lui. Vous allez me dire : "Un jeu d'enfant pour le contré, n'est-ce pas ?" Et bah vous vous mettez le doigt dans l'oeil ! L'élève, qui maîtrisait ce pouvoir la, était l'un des meilleurs de la classe. Il agaçait beaucoup Aoki. C'était un type arrogant, sans grandes ambitions. Son seul objectif : Maîtrisé tout les élèves du pensionnat. Quand il avait su ça, le prof avait pleuré de toute les larmes de son corps tellement il avait rigolé. Bref ! C'était une journée un peu près merdique.

Dans les couloirs, il y avait eu des "rumeurs" comme quoi le prof fantôme avait de nouveau sécher. Un sourire se logea sur les lèvres d'Aoki. C'était bon signe. Ils allaient passer une super soirée tout les deux. Le prof accéléra le pas. Il avait déjà plein d'idée pour son retour. Devait-il aller chercher des accessoires pour le plaisir ? A cette pensée, il s'arrêta net, puis repartit d'un coup. Il n'allait pas se faire remplacer par des objets, se serait se faire marcher dessus. Il étira un sourire pervers et arriva dans les départements des mecs. Sa chambres était la plus facile à repéré. C'était la plus perverse de toute les chambres : La chambre 69. Une fois devant, il ouvrit la porte et découvrit son Rei dormant sur son lit. Son sourire s'étira d'avantage. Il avait l'air tellement innocent comme ça.

Aoki s'approcha du lit et monta dessus de façon à pouvoir tripoter quelque peu son collègue. Il commença d'abord par le plus simple et lui mordilla le lobe de son oreille. C'était un petit geste innocent mais assez excitant parfois. Son partenaire se réveilla.


"Hiro-chou !"

Rei se jeta sur le brun. Cela eut pour cause de les faire tomber du lit mais aucun douleur se fit sentir sur le coup parce que le petit sadique avait activer son pouvoir pour éviter la chute, aussi petite soit-elle. Le blond en avait profiter, dans son élan, pour embrasser délicatement Aoki.

"Tu es le meilleur ~"

Bien sur que oui c'était le meilleur. Il croyait quoi le petit Rei ? Que le petit Aoki allait se faire avoir si facilement ? C'est mal le connaître. ~ Mais Aoki n'attendit pas plus longtemps et les posa à terre. Et Rei non plus d'ailleurs. Il était déjà accroché au brun et le titillait de sa langue. Puis plus rien. Le petit blond se leva et partit se collé au mur. Sa position était quelque peu provocante et Aoki se lécha les lèvres. Son désir grandissait déjà. En même temps, Rei le connaissait que trop bien. Il déboutonna sa chemise, mais pas totalement. Il s'arrêta à la moitié et le prof infernal émit un grognement. Il voulait voir ce corps qu'il désirait. Une provocation a ajouté. D'ailleurs, le petit fantôme ne s'arrêta pas là et lança un regard remplit de provocation avant de s'ébouriffer les cheveux. C'est bien ce qu'il disait. Rei le connaissait que trop bien.

"Eh bien, qu'attends-tu ?"

Ohoh ! Un petit sourire innocent que c'est mignon ! Comment résister à la vue que lui offrait le blond ? Aoki se lécha de nouveau les lèvres et Rei fit de même. Un sourire pervers s'étira sur les lèvres du plus sadique et il s'approcha lentement de sa victime. Les joues de son partenaire s'enflammèrent et Aoki le remarqua tout de suite. Leurs désirs monta en flèche et Rei ajouta la phrase de trop.

"Prend moi"

Aoki n'hésita pas plus longtemps et se jeta sur Rei. Juste avec cette phrase, il avait fait monté son désir en flèche. Il le connaissait trop bien. Le brun embrassa sauvagement le plus petit que lui. Il jouait avec sa langue en la mordillant et la titillant. Il du coupé la baisé par manque d'air. Le petit sadique s'éloigna de Rei et s'allongea sur le lit. Il voulait se faire pendre ? Alors il n'avait qu'a venir chercher son dû. Pour le provoquer un peu plus, il retira son haut et lui envoya un regard remplit de provocation.

"Rei. Empale-toi sur moi. J'ai la flemme."

Vu la bosse qu'il y avait dans son pantalon et qu'il y avait dans le pantalon du blond, celui-ci n'allait surement pas refuser cette offre. Surtout que pour l'instant Aoki ne comptait absolument rien faire et ce jusqu'à qu'il en décide autrement. Sa journée avait été pourri, donc Rei devait remédier à cela, n'est-ce pas? ~

---------------✄----------------

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Fujiwara
Le Prof Fantôme
Le Prof Fantôme
avatar

Messages : 14
Passage pour un prochain pouvoir : 22
Date d'inscription : 03/11/2012

Carte d’identité
Age : 26 ans
Pouvoir: Phéromones, Copie, Alchimie

MessageSujet: Re: [PV: Aoki] De retour (forcé évidemment) >Les petits enfants, allez ailleurs :3   Dim 4 Nov - 18:16


Hiro se jeta sur moi, comme je l'attendais. Nos bouches s'écrasèrent sauvagement l'une contre l'autre, désireuses de se revoir après mes trois mois d'absence. A l'intérieur, nos langues faisaient la fête et les dents venaient parfois s'incruster. Mon collègue dû stopper le baiser, en manque d'air. Je repris mon souffle aussi toujours en le regardant d'un air envoûtant. Hiro se laissa aller sur le lit en enlevant son haut. En voyant son torse nu, je faillis baver mais mes lèvres ne laissèrent aucun liquide sortir.
-Rei. Empale-toi sur moi. J'ai la flemme.
Ho ho ! L'aurait-il oublier ? Que si on me laissait faire je pouvais passer du côté sadique ? Eh bien, rappelons le lui. Je m'approchai à pas feutré. La lueur dans mon regard avait changé. C'était celle d'un prédateur. Je n'allais pas le laisser s'en tirer comme ça, trop facile ! Je montai doucement sur le lit. Une fois à la hauteur de sa tête, je lui montrai le sourire sadique naissant sur mon visage. Je me penchai et l'embrassait langoureusement. Mes mains caressèrent son corps exposé en descendant toujours plus bas. Finalement, elles rencontrèrent un jean qui les empêchaient de continuer. Elles eurent vite fait de trouver la braguette et de l'ouvrir. Je me retirai et balançai son jean de l'autre côté de la pièce. Ma main effleura la bosse, encore cachée par le boxer. Je souris en le regardant une dernière fois avant de me baisser et poser mes lèvres sur le tissu. Je ne voyais pas son expression mais je sentais qu'il commençait à s'impatienter. Tant pis pour lui ! Il avait qu'à pas me laisser prendre les commandes. Puis mes mains remontèrent jusqu'au niveau de sa poitrine. Ma tête ne tarda pas à les rejoindre. Je me léchai les babines en voyant le festin qui m'attendait. Ma bouche aspira son téton droit tandis que mes doigts pinçaient l'autre. Je sentis son corps chaud se crisper lorsque mes dents entrèrent dans la danse. Je continuai tout de même à prendre soin de ce petit. Ma langue le chatouillait et parfois, j'entendais Hiro gémir. Quand je relevai les yeux, mon prof préféré semblait essoufflé. Mon désir monta mais je devais prendre sur moi. J'adorais le mettre dans cet état et continuer à le faire m'aiguillonnait aussi. Alors j'optais pour la seconde option. Sans plus attendre, je m'attaquais à l'autre téton mais cette fois, mon autre main se glissa sous son boxer et saisit son membre dur pour le presser. Je l'entendais désormais respirer à grandes bouffées d'air ce qui m'excita encore plus. Quand j'eus finis, je me redressai.
-La mémoire te revient maintenant ? Tu sais ce qui va se passer à présent.
Un grand sourire innocent se dessina sur mes lèvres. Je déposai un baiser sur son front avant de lui retirer le dernier bout de tissu qui l'habillait encore. Je pris son pénis entre mes mains et l'observai.
-Coucou toi, dis-je avant de l’enfourner dans ma bouche.
Le mettre tout au fond de ma gorge était impossible. Donc de temps en temps, je ressortais pour atteindre les parties les plus éloignées. Je ne sais pas ce que fit Hiro mais quand je donnai un dernier coup de langue à la verge, il s'était redressé et me fixai, un grand sourire sadique sur les lèvres. Je clignai des yeux. Je sens qu'il allait se venger pour ce que je lui ai fais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroyuki Aoki
L'Inoubliable Infernal
L'Inoubliable Infernal
avatar

Messages : 52
Passage pour un prochain pouvoir : 100
Date d'inscription : 23/08/2012

Carte d’identité
Age : 28 ans
Pouvoir: Contrôle de la gravité, Contrôle du Sang et Clairaudience

MessageSujet: Re: [PV: Aoki] De retour (forcé évidemment) >Les petits enfants, allez ailleurs :3   Dim 4 Nov - 20:55

La réaction de son cher prof ne se fit pas attendre. Il s'approcha lentement pour le plus grand bonheur du petit sadique. Mais il y avait un problème. La lueur dans les yeux de son cher Rei avait changer. Il n'avait pas l'intention de l'écouté. Cela agaçait un peu le brun. Cependant, tel qu'il connaissait le petit blond, se changement allait plus que lui plaire. Il se lécha les babines d'avance. Son blondinet préféré monta sur le lit avant de se mettre à sa hauteur, d'étiré un sourire sadique et de l'embrasser langoureusement. Aoki se laissait faire. Il ne comptait pas agir. Et puis après 3 mois d'absence, pourquoi se priver de quelque chose que l'on aime ? Alors autant laisser faire l'autre pour l'instant. ~

Les mains du blond caressèrent le corps d'Aoki tout en descendant progressivement vers la zone de tout plaisir. Au fur et mesure, le brun sentait son érection grossir. Dire que ce n'était pas bon, c'était mentir. Un soupir de soulagement passa entre ces lèvres quand son jean's s'envola à travers la pièce. Néanmoins, il se sentait toujours à l'étroit. Sa verge n'était pas encore libéré. Cette seule barrière de vêtement lui faisait déjà accumuler de la frustration alors qu'ils n'avaient presque rien fait ! La main de son blond favori partit effleuré sa bosse et Aoki frissonna. Son regard était accrocher à son partenaire. D'ailleurs celui-ci lui avait souri avant de descendre et d'aller poser ces lèvres sur le tissu encombrant. Aoki grogna. Le tissu qui lui servait de boxer le gênait de trop, maintenant ! Alors qu'Aoki voulait qu'on le soulage immédiatement, son Rei en décida autrement et remonta pour aller titiller ces tétons. Les caresses que lui appliquait son petit Rei était tellement grisante ! Le brun en voulait plus ! Beaucoup plus ! Son corps se crispait à chaque contact avec les dents de son blond et il ne retenait plus ces gémissements. Le petit sadique haletait. Rei avait réussi à le rendre fou en si peu de temps ! Il le connaissait trop bien... Quand il s'attaqua à son autre téton, Aoki hoqueta de surprise. La main de son blondinet était partie dans son boxer pour aller le presser. Rei se redressa et le petit sadique planta ces yeux dans les siens.


"La mémoire te revient maintenant ? Tu sais ce qui va se passer à présent."

Le brun grogna. Il était impatient et il en voulait toujours plus ! Un sourire innocent s'était dessiner sur les lèvres de son uke, puis il vint déposer un baiser sur le front d'Aoki. Celui-ci soupira d'aise. Enfin ! Son membre était enfin libéré de cette barrière qui le retenait. Le blondinet pris le membre entre ces mains tout en l'observant. Pendant ce temps, sur le visage du brun c'était dessiné un sourire très pervers. L'un des ces désirs allait être assouvi.

"Coucou toi"

A ces mots, Rei prit en bouche la verge d'Aoki et celui-ci poussa un gémissement de contentement assez rauque. Le brun voyait bien que son blond savait s'y prendre plus lui faire plaisir à lui mais il en voulait encore plus ! Le petit blondinet donna les derniers coup de langues et Aoki en avait profiter pour se redresser et lui adresser un sourire assez sadique. Bien que le blondinet lui avait fait plaisir en lui faisant tout ça, le brun n'était pas satisfait et n'allait pas laisser la désobéissance de son petit fantôme passé. ~

"Alors comme ça, on ne m'écoute pas? ~"

Le brun attrapa le cou de son blond et le força à remonté avant de l'embrasser sauvagement. Le baiser ne dura pas longtemps mais assez pour qu'Aoki ait eu le temps de mordre la langue ainsi que la lèvre inférieur de son partenaire par pur provocation. Le baiser se coupa. Le petit sadique partit dans le cou de son blond et le lécha le plus possible. Pour l'instant, il n'allait pas l'amocher. Quoi que... Il n'attendit pas longtemps pour planter ces dents dans la chaire qu'il venait d'humidifier. Ayant l'habitude de se mordre à sang, du sang coula quelque peu. Aoki relâcha la pression avant de retourner dans le cou pour lécher le liquide chaud qui coulait. Le chemise que portait son blond allait être tacher mais qu'importe, c'était pas la sienne. Il s'arrêta net. Une idée venait de germer. Il se rallongea correctement avant d'offrir un sourire magnifique à l'homme qui se trouvait devant lui et un regard provocateur.

"Strip tease. Et après, tu t'empales sur moi. Je ne me répéterai pas mon cher. J'ai eu une très mauvaise journée alors ne m'oblige pas à faire quelque chose que je ne devrai pas faire. ~"

Aoki voulait que son partenaire s’exécute sans broncher. Il était affamé. Il en voulait toujours plus. La lueur, qui était dans ces yeux maintenant, était sauvage et provocante. Maintenant, il était vraiment décidé à ne plus rien faire.

---------------✄----------------

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Fujiwara
Le Prof Fantôme
Le Prof Fantôme
avatar

Messages : 14
Passage pour un prochain pouvoir : 22
Date d'inscription : 03/11/2012

Carte d’identité
Age : 26 ans
Pouvoir: Phéromones, Copie, Alchimie

MessageSujet: Re: [PV: Aoki] De retour (forcé évidemment) >Les petits enfants, allez ailleurs :3   Dim 4 Nov - 21:50


-Alors comme ça, on ne m'écoute pas? ~
Aussitôt, il me remonta par le cou. Son baiser était sauvage mais c'est ce que j'aimais chez lui. Tout à coup, ses dents croquèrent dans ma langue et ma lèvre inférieure. C'est vrai, j'avais presque oublié que nos ébats étaient plutôt ensanglantés... Il ne me laissa pas me remettre de mes émotions. Il descendit dans mon cou et me planta ses crocs dans la partie qu'il venait d'assouplir. Je retins un petit cri de douleur mélangé à du plaisir. Je suis un peu maso sur les bords faut dire. Peu après, le sang coula. Il n'eut pas le temps d'aller bien loin car la langue d'Hiro vint nettoyer. N'empêche que ma chemise fut tâchée. Je la fixai en faisant la moue.
-Elle m'avait pourtant coûté une nuit... me plaignis-je.
J'étais triste de devoir la jeter. En plus je venais de la sortir du placard. Hiro se rallongea, une lueur vraiment sadique dans les yeux.
-Strip tease. Et après, tu t'empales sur moi. Je ne me répéterai pas mon cher. J'ai eu une très mauvaise journée alors ne m'oblige pas à faire quelque chose que je ne devrai pas faire. ~
-Tu demandes un service de qualité là, Hiro-chou.
Je lui tirai la langue. Elle était toujours un peu meurtrie mais elle se remettrait vite. Je résistai tant bien que mal à son regard provocant et commençai à reboutonner ma chemise.
-Je crains fort que ta journée ne soit pas encore finie.
J'avais hâte de savoir ce que je voulais lui obliger de faire. Je frémis rien qu'en pensant à toutes sortes de poses qu'on n'avait pas pris depuis longtemps. Je touchai le mur et utilisai mon alchimie. Une surface réfléchissante remplaça le papier peint opaque. Je passai une main dans mes cheveux pour tenter de les arranger un peu. Dans quelques jours, je reprendrai mes activités. Je suis déterminé à dépasser mes revenus de l'année précédente ! Autant s'exercer maintenant. Je levai intentionnellement les bras pour faire remonter ma chemise et découvrir le bas de mon dos. Je vérifiais cependant qu'il n'allait pas se jeter sur moi pour me faire une bonne frayeur. Le miroir m'aidait un peu. Une fois que je fus sûr qu'il ne ferai rien, je continuai paisiblement. De mouvement de hanche, je fis glisser le pantalon sur un côté, laissant l'une à l'air libre. J'étais toujours dos à lui alors je tournai la tête et lui lançai un regard charmeur et vénéneux. De mes mains, je le poussai un tout petit peu plus et il tomba tout seul en même temps que mon sous vêtement. Je fis un pas sur le côté et me retournai en approchant du lit d'une démarche féline. J'avançai à quatre pattes en évitant soigneusement ses jambes et m'assis sur son ventre. Je pris ses doigts et les portai à ma bouche tandis que je faisais gicler les boutons de ma chemise avec son autre main. Une fois fini, je pris son visage entre mes mains et l'embrassais passionnément. Je reculai sur son corps et saisis son sexe. Au dernier moment, je fis un salto arrière sortant du matelas et tapai sur l'une de mes fesses.
-Mon trou n'accepte pas de telles conditions Hiro-chou.
Je lui fis un clin d'œil effronté et me dirigeai vers la salle de bain. Mon cul était habitué à être violé et aimait ça. Il ne supporterait pas un truc trop gentillet comme me proposait Hiro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroyuki Aoki
L'Inoubliable Infernal
L'Inoubliable Infernal
avatar

Messages : 52
Passage pour un prochain pouvoir : 100
Date d'inscription : 23/08/2012

Carte d’identité
Age : 28 ans
Pouvoir: Contrôle de la gravité, Contrôle du Sang et Clairaudience

MessageSujet: Re: [PV: Aoki] De retour (forcé évidemment) >Les petits enfants, allez ailleurs :3   Dim 4 Nov - 23:12

"Tu demandes un service de qualité là, Hiro-chou."

Normal ! Aoki ne demanderai pas à n'importe qui un strip. Il y avait que les corps qui en valait la peine qui pouvait être vu par ces yeux. Par exemple, celui de Rei est juste magnifique à en baver, alors normal que le brun le désir. Les autres sont... pitoyable. Bref ! Son blond lui tira la langue et reboutonna sa chemise... Attendez ?! Quoi ?! Il reboutonne sa chemise ?! Le petit sadique fronça les sourcils. Son petit blondinet n'allait pas s'en sortir comme ça. Surtout qu'Aoki en voulait plus.

"Je crains fort que ta journée ne soit pas encore finie."

Il n'est pas sérieux... Si ? Le brun écarquilla les yeux. Il allait lui faire un coup de pute, l'enfoiré ! Pourtant, il avait raison. Son blondinet favori se leva et utilisa son pouvoir pour transformé la surface du mur en une sorte de miroir. Aoki se releva pour s'asseoir. Il avait dit qu'il ne ferait rien, donc il ne fera rien. Cependant, Rei utilisa de la provocation. Il se mit dos à lui et se déshabilla tranquillement. Face à cette réalité, les yeux d'Aoki se mirent plus à l’affût. Il allait se rincer l'oeil. En même temps, pourquoi s'en priver ?

Durant tout le manège de son petit Rei, il ne le quitta même pas une seconde des yeux. Son corps était tellement... désirable. D'un coup, il se retourna pour le plus grand bonheur des yeux rouges d'Aoki, et s'approcha avec une démarche provocante. Le brun le loupant pas son manège se rallongea tranquillement pour profiter de la vue qu'il avait de son blond préféré. Il monta sur le lit et prit soin d'avancer à quatre pattes en évitant ces jambes. Son blondinet s'assit sur son ventre. Un sourire s'étira sur les lèvres d'Aoki. Allait-il le faire ?! Son blond se saisit de ses doigts et les porta à sa bouche. Aoki poussa un petit gémissement et posa son regard sur la chemise qui s'ouvrait petit à petit. Il allait enfin pouvoir voir son torse, ses abdos... Surtout ces abdos. Le brun avait un gros faible pour les abdos. Il ne fallait pas qu'il soit trop développer ni trop faible. Fallait qu'il soit juste parfait, un peu comme ceux de son Rei chéri. Dès qu'il eut fini, il vint se saisir de son visage pour l'embrasser passionnément. Naturellement, Aoki répondait avec la même vigueur à son baiser. Son blond se recula quelque peu et se saisit de sa verge. Le brun soupira d'excitation, mais fut vite déçu, et poussa un grognement. Le bougre était partit du lit. Le petit sadique le regarda méchamment et Rei tapa sur l'une de ces fesses en signe de provocation.


"Mon trou n'accepte pas de telles conditions Hiro-chou."

Oh ?! Il aurait peut être du aller chercher des accessoires finalement. Aoki regrettait d'être revenu sur sa décision. Son blond partit dans la salle de bain. Son envie encore bien présente, le brun réfléchissait. Maintenant, il voulait soumettre ce petit effronté. Il est vrai que c'était répondre à sa provocation, mais en ce moment, il s'en fichait totalement. Il voulait qu'il le supplie de le prendre. Mais Aoki ne voulait rien faire... Un grognement sortit de sa bouche. Ces désirs étaient vraiment dur à satisfaire... Tans pis !

Aoki se leva et fouilla dans l'armoire. Il gardait souvent se genre de chose dans l'un de ces tiroirs. Il se saisit de la boite et sortit de celle-ci, un collier, une laisse ainsi qu'un fouet. Son blond voulait jouer avec lui ? Alors, il jouera avec lui. Le petit sadique prit finalement la direction de la salle de bain et sauta sur son blondinet avant de lui accrocher le collier au cou. Un sourire remplit de sous entendu se dessina sur ces lèvres.


"Sérieusement Rei... Jvoulais pas les utilisés mais si tu le veux tellement alors pourquoi pas. Parce qu'après tout se n'est pas moi qui subit."

Finalement, ces yeux ainsi que son sourire prirent une tournure sadique. Il accrocha la laisse au collier et descendit du dos de son partenaire. La salle de bain ne lui convenait pas. Aoki émit un autre grognement et tira Rei avec lui dans la chambre. Il le força à s’allonger sur le lit. C'était classique comme situation. Après ça, si Rei désobéissait, il se prenait un cou de fouet, si il obéissait, il le violait, enfin si on peut appeler ça du viol. Le brun voulait vite finir avec le premier round pour pouvoir attaquer les autres. Une autre idée germa dans sa tête. La partie pourrait devenir plus intéressante finalement. Aoki s'éloigna du lit. Il prit une chaise et la posta devant le lit avant de s'asseoir dessus. Le petit sadique envoya un regard brûlant de désir à son partenaire avant de lui dire sensuellement ces quelques mots.

"Masturbe toi, Rei chéri.~"

---------------✄----------------

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Fujiwara
Le Prof Fantôme
Le Prof Fantôme
avatar

Messages : 14
Passage pour un prochain pouvoir : 22
Date d'inscription : 03/11/2012

Carte d’identité
Age : 26 ans
Pouvoir: Phéromones, Copie, Alchimie

MessageSujet: Re: [PV: Aoki] De retour (forcé évidemment) >Les petits enfants, allez ailleurs :3   Dim 4 Nov - 23:50


Alors que je m'apprêtais à enlever ma chemise pour de bon, je sentis mon partenaire de chambre s'accrocher à mon dos. Je vacillais en tentant de reprendre mon équilibre mais il s'en alla comme il était venu. Je remarquai un collier à mon cou.
-Sérieusement Rei... J'voulais pas les utiliser mais si tu le veux tellement alors pourquoi pas. Parce qu'après tout ce n'est pas moi qui subit.
-Que... ? Commençai-je.
Je n'eus pas le temps de finir ma phrase que Hiro me tira vers la chambre dans un grognement étouffé. Il m'obligea à m'allonger sur le lit. J'entendis un fouet claquer... Je me retournai lentement.
-S... sérieux ? Hiro-chou tu sais que je suis maso mais le fouet ne m'intéresse pas du tout...
Ma voix était incertaine. Et si pour s'amuser il m'en donnait un coup ? J'en eus un frisson et mon visage blêmit. Pour l'avoir déjà testé avec lui, je vous garantie que j'ai pris tellement cher la dernière fois que je ne recommencerai plus jamais l'expérience. J'avais dû me mettre en arrêt maladie même. Je me rappelle que j'avais aussi passé les nuits chez l'infirmier jusqu'à ma guérison. J'avais perdu beaucoup d'argent pendant ce laps de temps. Obligé d'annuler certaines réservations... Pourtant, je sais qu'il y en a un qui s'amuse beaucoup derrière moi... Il s'assit sur une chaise, jambes écartées et me dit sur un ton qui aurait été sensuel dans un autre contexte:
-Masturbe toi, Rei chéri.~
Je ne l'entendis pas comme il voulait que je l'entende. En regardant le fouet qu'il avait dans ses mains, cela ressemblait plutôt à une menace. Je ne pris pas le risque de prendre un coup. Je descendis précautionneusement du lit et m'accroupis, à la hauteur de son sexe. J'étais content d'avoir gardé ma chemise. Au cas où je prenne un malencontreux coup de fouet, je pourrais me protéger un minimum. Je levai les yeux. Ma laisse dans une main et le fouet dans l'autre, il attendait patiemment que j'exécute son ordre. Je déglutis quand le fouet repassa dans mon champ de vision. J'empoignai tremblotant son membre en érection et lui donnai un premier coup de langue timide. Sans le prendre dans ma bouche, ma langue fit plusieurs fois le tour du gland plus ou moins rapidement. Quand je n'eus plus de salive, je l’enfournai entre mes lèvres sans arrêter de le chouchouter. Tandis que je m'occupais du bout, ma main caressait sa verge avec douceur pour éviter de prendre un coup. Au bout d'un moment, après de multiples gémissements de sa part, je le fis entrer plus profondément dans sa bouche et suçai tant que je le pouvais. Si je prenais un coup de fouet, je partais en courant, quitte à y laisser mon cou !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroyuki Aoki
L'Inoubliable Infernal
L'Inoubliable Infernal
avatar

Messages : 52
Passage pour un prochain pouvoir : 100
Date d'inscription : 23/08/2012

Carte d’identité
Age : 28 ans
Pouvoir: Contrôle de la gravité, Contrôle du Sang et Clairaudience

MessageSujet: Re: [PV: Aoki] De retour (forcé évidemment) >Les petits enfants, allez ailleurs :3   Lun 5 Nov - 1:04

L'effet du fouet ne mit pas longtemps à s'appliquer, puisque son Rei, qui depuis le début faisait son rebel, s'executa docilement face à la vue de l'objet. En même temps, une fois que l'on a traumatisé une personne avec cet objet, elle ne peut plus se rebeller face à celui-ci. Sauf ! Si on a un pur maso devant nous. Ce qui est un cas rare. Son blondinet se rapprocha lentement du brun et s'accroupis au niveau du sexe de celui-ci. Le brun en question pencha la tête. Ce n'était pas ce qu'il avait demandé mais tans pis, c'était un peu près l'équivalent mais en meilleur.

Aoki regarda son blond qui avait l'air de trembler tout en empoignant son érection. Un sourire malsain s'étira sur ces lèvres. Il aimait beaucoup son Rei chéri, mais quand il fallait utiliser les grand moyen, le brun n'hésitait même pas une seconde. Le premier coup de langue que donna le blondinet soumis fut d'une timidité flagrante. Mais sa avait suffit pour arracher un gémissement de la part du brun. La langue de son blond préféré procurait des sensations enivrante. Les mouvements qu'il faisait, ne servait qu'a chouchouter le membre durci du brun. Plus il s’appliquait avec sa langue, plus Aoki se laissait aller et poussait des gémissements. D'un coup, sa verge rentra plus profondément dans la bouche de son blond. Si Aoki n'avait pas été expérimenté dans se domaine, il aurait jouit instantanément. Mais ce n'était pas la cas. Par pur précaution, il se saisit des cheveux de son favoris et le fit arrêté son action. Du liquide pré-éjaculatoire sortait déjà de sa verge. Il était temps pour eux de conclure le premier round.

Le brun se saisit de la laisse et traîna avec lui son "toutou". Il s'allongea tranquillement et amena son Rei au dessus de lui. Oui, il allait lui redemandé, mais avant... Il l'embrassa avec le plus de douceur possible son petit blond. Certe, il était cruel avec lui, mais ce n'était pas une raison suffisante pour ne pas lui montré de l'affection. Le petit sadique lui caressa les cheveux et posa, sous le lit, le fouet. Il n'allait pas faire plus peur à son blondinet favori.


"Rei. Je te le demande une dernière fois. Empale toi sur mon sexe."

Oui, il n'avait pas abandonné cette idée. De toute façon maintenant, Rei savait ce qu'il l'attendait si il désobéissait. Aoki prit de nouveau la laisse avant d'encore approcher le visage de son Rei chéri pour l'embrassé. Il y avait encore de la douceur dans le baiser. Sa ne correspondait pas du tout au caractère d'Aoki, mais l'attachement qu'il avait pour son blond refaisait surface. A la fin du baiser, il lâcha la laisse et adressa un doux sourire à Rei.

---------------✄----------------

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Fujiwara
Le Prof Fantôme
Le Prof Fantôme
avatar

Messages : 14
Passage pour un prochain pouvoir : 22
Date d'inscription : 03/11/2012

Carte d’identité
Age : 26 ans
Pouvoir: Phéromones, Copie, Alchimie

MessageSujet: Re: [PV: Aoki] De retour (forcé évidemment) >Les petits enfants, allez ailleurs :3   Lun 5 Nov - 2:07


J'eus la drôle d'impression d'être étranglé. En effet, Hiro, ce sadique sans limite, m'avait soulevé par la laisse et me traîna jusqu'au lit. Il s'allongea et me positionna au-dessus de lui. Il m'embrassa... tendrement. Sur... prenant. Je ne savais pas qu'il pouvait aussi être d'une telle douceur. Il m'ébouriffa les cheveux en posant le fouet sous le lit. Je laissai échapper un soupir de soulagement.
-Rei. Je te le demande une dernière fois. Empale toi sur mon sexe.
Je lui fis de grands yeux en guise de réponse. Il était tellement mignon à l'instant ! Mes joues rougirent. J'eus un sourire benêt et jetai un regard en coin au plafond. Il me sortit de mes pensées en saisissant encore la laisse et m'attira vers lui. Son baiser n'avait pas perdu de tendresse et j'en fus encore surpris.
-Vu comme c'est demandé...
Je l'observai malicieusement. Mes doigts coururent sur son torse descendant vers ses abdos et tombèrent sur le matelas. Mes jambes me soulevèrent tandis que j'attrapai son membre tout chaud. Je le dirigeai soigneusement vers l'entrée de mon anus. Il entra d'abord tout doucement puis je m'y empalai violemment. Le cri de plaisir s'échappa de ma gorge. Enfin, je retrouvais cette sensation perdue depuis trois mois ! Cette nuit, je fis beaucoup usage de mes muscles jambiers. Monter et descendre était assez fatiguant mais elle n'arrive pas à la cheville de ce que cela me produit. J'ai perdu la main on dirait. Avant, je ne ressentais pas la douleur aussi tôt. Tout en l'ignorant je continuai à m'empaler continuellement sur Aoki. Je commençai à transpirer plus sous le plaisir qui m'envahissait petit à petit que l'effort que je fournissais. Mes muscles fessiers s'étaient crispés. C'est bizarre mais je sentais que le lendemain je ne pourrai plus m'asseoir... Même si l'hiver allait arriver, j'étais en surchauffe et la légère chemise que je portais était étouffante. Exténué par tout, je me penche au-dessus du prof, haletant comme pas possible.
-Hiro, murmurai-je.
Entre mes gémissements et les siens, tous ceux qui passaient devant notre porte ne devaient plus avoir de doute sur ce que nous faisions. J'écartai l'une de ses mèches brunes de son visage transpirant.
-T'es trop sex.
Mon humour ne m'avait pas quitté pour autant à ce que je vois. Je ne voulais même pas dire ça. Je voulais ne rien dire du tout d'ailleurs. Je me reposai un peu, m'appuyant sur mes bras pour relaxer mes jambes. Mes yeux ambrés dévoraient mon beau collègue. Est ce que toutes les filles en avaient aussi après lui ? Avec son charme, il est peu probable qu'il soit passé inaperçu parmi tout ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroyuki Aoki
L'Inoubliable Infernal
L'Inoubliable Infernal
avatar

Messages : 52
Passage pour un prochain pouvoir : 100
Date d'inscription : 23/08/2012

Carte d’identité
Age : 28 ans
Pouvoir: Contrôle de la gravité, Contrôle du Sang et Clairaudience

MessageSujet: Re: [PV: Aoki] De retour (forcé évidemment) >Les petits enfants, allez ailleurs :3   Lun 5 Nov - 3:07

Les rougeurs présentes sur le visage de son partenaire excitait encore un peu plus Aoki. Elles donnaient un air encore plus mignon et innocent à ce petit blond. Un sourire attendrit se logea sur les lèvres du brun et il observa son blond.

"Vu comme c'est demandé..."

Enfin, il devenait raisonnable. Le petit sadique commençait à s'impatienté quand même. Sa faisait la troisième fois qui lui demandait et entre temps, il avait du utiliser les grands moyens. Quoi que, les utiliser ne gênait pas tant que ça Aoki, puisque, comme il l'a dit plus tôt, se n'ait pas lui qui subis. Son petit Rei le regarda malicieusement avant de commencer à passer ses doigts sur le torse pâle du brun. Le brun en question frissonna une fois de plus. Les caresses s'arrêtèrent. Le plus âgé regarda le plus jeune avec avidité. Il commençait enfin à bouger. Son blond se souleva avant d'attraper la verge du brun et de la faire entré dans son intimité. Aoki ferma les yeux un petit moment et soupira d'aise. La sensation était si bonne... Quand ces yeux se rouvrirent, il avait une vue incroyablement sexy de son petit Rei. Son corps était devenu transpirant, à cause de l'activité physique, et le brun avait une vue imprenable sur le corps qu'il désirait. Rei se baissa au plus grand plaisir du prof. Il l'aurait bien embrasser, mais les deux étaient trop haletant pour pouvoir tenir, ne serait-ce quelques secondes.

"Hiro"

Ce murmure de la part de son partenaire ne fit qu'attiser le désirs déjà bien présent chez le brun. Leur gémissements, ainsi que leur souffles, se mêlaient dû à la proximité. Finalement, peut être pas qu'il y aurait de deuxième round, enfin sauf si Rei en redemande, Aoki ne sera jamais contre. Son blond écarta une de ces mèches de son visage et Aoki le regarda avec un regard provocateur.

"T'es trop sex."

Ce fut la phrase de trop qui arrêta le cerveau d'Aoki. Même plus besoin de réfléchir. Ce qui était clair, c'est qu'il allait faire prendre pied à son partenaire. Aoki caressa le corps offert devant lui avant d'attraper les hanches de son blond et commença à le pilonner sans retenir sa force. Juste avec cette phrase, il avait réussit à achever Aoki et à le faire intervenir. Un sourire s'étira sur ces lèvres et il rapprocha de nouveau son blondinet pour l'embrasser avec force et envie.

"Toi aussi mon chou ~"

Le brun se sentait bientôt venir. Il donna un coup plus violent que les autres et atteignit la prostate de son Rei. Il la pilonna un petit moment avant que les deux se libère en même temps, criant mutuellement leur prénom. Aoki étira un sourire et aida son blond à se dégager. Il s'écrasa sur le brun. Celui-ci en profita pour lui enlevé le collier et lui ébouriffer les cheveux.

"Tu veux recommencer ou... on en reste là pour aujourd'hui ?"

---------------✄----------------

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Fujiwara
Le Prof Fantôme
Le Prof Fantôme
avatar

Messages : 14
Passage pour un prochain pouvoir : 22
Date d'inscription : 03/11/2012

Carte d’identité
Age : 26 ans
Pouvoir: Phéromones, Copie, Alchimie

MessageSujet: Re: [PV: Aoki] De retour (forcé évidemment) >Les petits enfants, allez ailleurs :3   Lun 5 Nov - 12:45


Juste à l'instant, une expression passagère teinta le visage d'Hiro. Puis il me caressa en descendant vers mes hanches. Je devinai à peine ce qu'il allait faire. Je tentai juste de reprendre mon souffle quand tout à coup, il me fit faire ce que j'avais fait pour être dans cet état. Je ne dis pas que j'aime pas, au contraire ! Je gémissais à chaque fois qu'il entrait brutalement en moi. Mon côté maso ne pouvait qu’apprécier ça. Mon côté rationnel était partagé entre deux sentiments: la douleur et le plaisir. Aoki m'attira à lui et m'embrassa à nouveau. Je pouvais sentir son sourire sur ses lèvres durant notre baiser. Jamais je ne m'en lasserai.
-Toi aussi mon chou ~
Sur ces mots, il s'enfonça encore plus profondément en moi. Je laissai un long "ah" s'échapper de ma bouche. Il continua à me pilonner sur lui avec toujours autant de force, voire plus. Je serrai ma mâchoire afin de ne pas me mordre la langue. Elle avait suffisamment souffert aujourd'hui la pauvre. Cela n'empêchait pas mes gémissements de résonner au fond de ma gorge. Mes mains appuyées sur son ventre s'étaient crispées. Tout à coup, je sentis un liquide envahir mon arrière train. En même temps, mes paumes furent immergées de la même substance. Le nom de mon partenaire fut crié par ma voix. Je ne suis pas sûr mais il fit de même. Il m'aida à me dégager et c'est à bout de force que je m'écrasai sur lui. A moitié somnolant à cause de la fatigue de nos ébats, je sentis ses doigts s'activer sur mon cou sans savoir ce qu'il faisait. Ce n'est que lorsqu'il me parla que je compris que j'étais libéré du rôle de chien.
-Tu veux recommencer ou... on en reste là pour aujourd'hui ?
J'eus un faible sourire. La lune nous baignait dans sa lumière magique. Hiro était magnifique ainsi.
-Tu sais..., marmonnai-je en me hissant vers son visage.
Je m'arrêtai un peu plus bas et enfouis ma tête dans son cou. J'en profitai pour lui faire un gros suçon. Les suçons étaient ma spécialité. Lorsque j'en faisais un, il ne partait minimum qu'une semaine après et de plus, il prenait un quart du cou avec le temps. Je lui rendis son sourire, un sourire malicieux. Puis je sautai du lit et me dirigeai vers la salle de bain. Juste avant de partir, je lui donnai un petit conseil.
-... tu devrais mettre une écharpe demain, le taquinai-je.
Puis je fermai la porte et m'attelai à un bain de... plus de minuit. Je ris tout seul rien qu'en repensant à son visage lorsque je l'avais quitté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroyuki Aoki
L'Inoubliable Infernal
L'Inoubliable Infernal
avatar

Messages : 52
Passage pour un prochain pouvoir : 100
Date d'inscription : 23/08/2012

Carte d’identité
Age : 28 ans
Pouvoir: Contrôle de la gravité, Contrôle du Sang et Clairaudience

MessageSujet: Re: [PV: Aoki] De retour (forcé évidemment) >Les petits enfants, allez ailleurs :3   Mar 6 Nov - 1:55

"Tu sais... "

Aoki l'observait d'un air interrogateur. Son blond partit enfouir sa tête dans son cou. Le brun étira un sourire remplit de signification. Rei profita donc de sa position pour laisser une belle marque bien voyante dans le cou du prof. Déjà qu'il avait la peau clair, alors qu'il en rajoute comme ça, le fit sourire plus largement. Son blondinet s'arrêta et sauta du lit. Le plus âgé en profita pour observer les corps en face de lui.

"... tu devrais mettre une écharpe demain"

Oh... ? Aoki haussa un sourcil. Pourquoi il lui disait ça ? Le corps d'Aoki était déjà plus résistant que celui de son partenaire. Il soupira et se leva à son tour. La douche allait devoir attendre. Le brun était trop crever. Sa main passa sous le lit et il se saisit du fouet. Il fit de même avec le collier et la laisse. Ces pas le menèrent devant son armoire, qu'il ouvrit, avant de tirer le tiroir et de ranger les objets. Un soupir sortit d'entre ces lèvres et il s'allongea de nouveau sur le lit. Son envie avait été satisfaite, mais le petit sadique aurait bien voulu un deuxième round... Tans pis pour lui. Son regard se dirigea sur la porte de la salle de bain. Peut être que si il ne s'endormait pas, ils allaient pouvoir remettre ça ? Naaan... Aoki était vraiment trop fatiguer maintenant.

D'ailleurs il n'attendit pas plus longtemps. Il remonta la couverture jusqu'au bas de son ventre avant de fermé lentement les yeux et se laissé embarquer dans les bras, si doux, de Morphée.

---------------✄----------------

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PV: Aoki] De retour (forcé évidemment) >Les petits enfants, allez ailleurs :3   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PV: Aoki] De retour (forcé évidemment) >Les petits enfants, allez ailleurs :3
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Majikku :: Intérieur ♪ :: » Les Chαmbres ~ :: » Les Chαmbres des gαrçons ~-
Sauter vers: