AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Libre ~] La nuit, les chats rôdent...

Aller en bas 
AuteurMessage
Kumiko Hayashi
Les Âmes Spirituelles
Les Âmes Spirituelles
avatar

Messages : 42
Passage pour un prochain pouvoir : 92
Date d'inscription : 23/08/2012
Age : 24
Localisation : Japon

Carte d’identité
Age : 17 ans
Pouvoir: Clairvoyance

MessageSujet: [Libre ~] La nuit, les chats rôdent...   Mer 28 Nov - 21:12


Par cette nuit brumeuse, les deux excitées de service étaient pour une fois avachies sur les barrières de bois du kiosque. Elles observaient la lune que les nuages cachaient de temps en temps d'un air rêveur. Ce lieu qu'elles avaient découvert récemment était étonnement paisible. Situé au milieu d'un lac de petite envergure, il reposait les esprits aussi bien que les corps. C'était un lieu... magique. La baignade était interdite car l'eau d'un froid extrême tuait les êtres vivants en un instant. Même quelqu'un de spécial, tant que son cœur bat, il est aussitôt glacé sur place.

Adrastée s'était posée la question mais Kami lui avait répondu que le monstre responsable de ce froid polaire pouvait encore baisser la température et geler le lac en entier.

-Ojo-chan, dit-elle en brisant le silence. Comment t'es arrivée là ?

Sa voix était à moitié somnolente. De même que celle de son amie. Ce kiosque avait d'étranges effets sur elles. Elle écouta tranquillement sa camarade déblatérer son histoire. Cela prit du temps car elle faisait de longues pauses entre, comme si elle piquait un somme. Elles ne se regardaient pas, chacune la tête posée sur la rambarde, les yeux mi-clos. Puis comme si elle n'avait rien écouté depuis le début, elle répondit dans un bâillement.
-Je vois.

Alors qu'elle ne voyait pas du tout. Adrastée non plus n'écoutait pas vraiment car elle répondit quelque chose de totalement à côté de la plaque. Puis une silence s'installa où seul le bruit des vaguelettes s'échouant sur le rivage berçait cet instant. La lune clignota faiblement derrière le gros cumulus qui passait. Kumiko ressortit encore une question complètement hors sujet.

-Pourquoi il y a une grosse tête de chat qui me regarde ?

Ses sens étaient endormis ne captaient pas le danger. Elle ne réalisa pas une seconde que ce qu'elle voyait était le monstre du lac. Adrastée non plus de toute façon... Elles étaient dans un état de béatitude qui dépassait l'ordinaire. Elles ne remarquèrent pas non plus que ce monstre était affamé et n'avaient pas non plus pris le temps d'entendre les explications de l'entité régisseuse du pensionnat à propos du comment chasse cet animal. Et en effet, il répand une poudre qui drogue.

---------------✄----------------

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Kumiko Hayashi le Mar 1 Jan - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jin Akaru
Les Éléments du Monde
Les Éléments du Monde
avatar

Messages : 18
Passage pour un prochain pouvoir : 38
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: [Libre ~] La nuit, les chats rôdent...   Ven 7 Déc - 18:56

Ethan après la nuit calme suivant notre rencontre, décida de me faire visiter le pensionnat. Quel fut son erreur de me dévoiler la bibliothèque comme premier lieux, j'y ai passer des journées entière. Après avoir vu l'immensité de choix de livre s'offrant à ma disposition, je me décidais à partir en extérieur, voir de nouveaux paysage. J’espérais par la même occasion tomber sur des évènements étranges comme on en voit dans les livre de fantasy.

Me voici donc, quelques jours après une petite visite à la bibliothèque, me baladant un peu hasardement à la recherche d’évènements nouveaux. De choses spectaculaires dont je n'aurais jamais soupçonner l'existence. Déjà 2 jours sans que quelque chose de vraiment anormal ne soit arriver. Cependant l’espoir vivait encore en moi. Jusque présent, j'eusse visiter uniquement la bibliothèque du pensionnat et un phare abandonné au milieu d'une plage. Ce dernier d'ailleur présentait une ambiance des plus lugubres, je ne suis rester que peu de temps car mon estomac criait à la famine.

Aujourd'hui, c'était un lieu, à première vue reposant, qui attirait mon attention. On aurais dit comme un jardin dans le quel poussait bon nombre de variété de fleur. L'atmosphère était reposante, je me serais bien reposer un peu mais je n'étais pas venu ici pour cette raison. Et la raison pour la quel j'étais venu était sous mes yeux. Sous cette apparence douce qu'avait le jardin, un terrible danger était présent. Une brume peu commune était omniprésente cette nuit. Elle n'avait l'air de rien mais elle n'était pas naturelle. Je regardais donc aux alentours voir d'ou pouvait provenir ce phénomène étrange, serais-ce un champignon ? Non, la fumée était trop épaisse sur la longueur. La température ? Le sol est aussi réchauffer que l'air dans le quel je me trouvais ..

Je cherchais donc la source de cette anormalité. Des fleurs, des bancs, encore des fleurs, toujours des bancs .. Il était difficile de voir au loin à cause de cette brume. Soudain, je remarquais un lac, bien proche de moi. Il était glacé et pourtant, sa surface n'avait pas gelé .. "Quelqu'un pourrait mourir de froid en allant dedans" pensais-je. Je me demande si je pourrais le geler avec les pouvoirs que je possède, je plongea ma main dans le lac et canalisa mon pouvoir en cette partie de mon corps. Rien ne se passa. Le lac restait d'eau liquide. Il n'est vraiment pas normal .. Je pourrais geler n'importe quoi alors pourquoi pas ce lac ? Je n'eu pas le temps de me pencher plus sur la question. Des voix résonnaient dans ma tête "-Je vois." disait-elle .. "Que voyez vous ?" Balançais-je au vide. "-Pourquoi il y a une grosse tête de chat qui me regarde ?" Ces voix ne venait pas de ma tête, ce n'était rien qu'une personne au final. Je suis énormément déçu, moi qui m'attendais à quelque chose d'extra-ordinaire .. Je vais quand même aller en direction de ces voix, si je pourrais faire une rencontre intéressante ce serait déjà ça.

Marchant dans la direction ou j'avais entendu cette voix qui provenait surement d'une fille vu l'intonation, j'aperçu un genre kiosque juste en face de moi, à quelques petits mètres. On ne voit vraiment rien avec cette brume .. Et dans ce kiosque, deux filles résidait. La première plutôt mignonne, puis-je dire. Et la seconde plutôt .. Étrange ? Celle-ci même somnolais à première vu. Je me retournais vers la première pour voir ce qu'elle admirait avec tant d'ardeur. Elle regardait au loin .. Cependant avec cette brume c'était un peu difficile de regarder au loin .. On aurait dit qu'elle avait croiser un genre de monstre.

Je lui pris sa main gauche pour attirer son attention "Pourrais-je savoir ce que vous regardez donc ?" dis-je d'un air sympathique. La jeune fille semblait vraiment perdue dans ses pensée, comme si on l'eu hypnotiser. J’espère seulement qu'elle me répondra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrastée Enguerrand
Les Âmes Spirituelles
Les Âmes Spirituelles
avatar

Messages : 16
Passage pour un prochain pouvoir : 28
Date d'inscription : 31/08/2012

Carte d’identité
Age : 95 ans
Pouvoir: Torture Psychologique

MessageSujet: Re: [Libre ~] La nuit, les chats rôdent...   Mar 1 Jan - 21:50

Elle ne savait plus comment elle était arrivé là et pourquoi elle s'était rendue ici. Ce qu'elle savait juste, c'est qu'elle était comme dans les vapes, accompagnée de la jeune Kumiko-chan dans le kiosque. Elle regardait tranquillement la lune. Son état second lui permettait de ne plus pensé à quelque chose d'horrible ni de faire de "bêtise". C'était vraiment le bonheur.

La zombie entendit faiblement la voix de son accompagnatrice qui brisa instantanément le silence qui s'était pourtant bien installé.


"Ojo-chan, Comment t'es arrivée là ?"

Oh ? Comment elle était arrivé là ? Adrastée n'était pas tellement en mesure de répondre, mais elle essaya quand même. La curiosité de la jeune fille avait attiré, en quelques sorte, sont attention. Elle commença tranquillement son récit, sans aller trop vite. Elle prit juste son temps, en faisant parfois de longue pause, car elle avait comme l'impression de s'endormir à cause de sa propre histoire. A la fin de son histoire, tellement bafouillé qu'elle ne comprenait pas ce qu'elle disait elle même, la vieille bailla un long moment.

"Je vois."

Bizarrement, Adrastée se demanda comment elle avait fait pour la comprendre et elle lui sortit une réplique complètement hors-contexte. Les deux filles ne se comprenaient même plus.

"Pourquoi il y a une grosse tête de chat qui me regarde ?"

Hein ? Adrastée ne comprenait toujours pas. Elle ria un bon coup. Son état second était vraiment là pour la faire rire à un mauvais moment. Enfin c'était surtout le fait que les deux filles débitaient des conneries qui la faisait rire. Elle ne comprenait rien et ne voulait rien comprendre. C'était tellement bon de ne pas réfléchir. Sa tête se tourna sur Kumiko et Adrastée, les yeux mi-clos, aperçu une silhouette à côté d'elle et elle se mit à rigoler encore plus.

"Pourrais-je savoir ce que vous regardez donc ?
-Hein ? Sa ne se voit pas ? La lune est tellement sexy pourtant."

Elle se remit à rire. Sérieusement, pourquoi s'était tellement drôle ?

---------------✄----------------

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumiko Hayashi
Les Âmes Spirituelles
Les Âmes Spirituelles
avatar

Messages : 42
Passage pour un prochain pouvoir : 92
Date d'inscription : 23/08/2012
Age : 24
Localisation : Japon

Carte d’identité
Age : 17 ans
Pouvoir: Clairvoyance

MessageSujet: Re: [Libre ~] La nuit, les chats rôdent...   Mar 1 Jan - 22:41


Adrastée riait sans aucunes raisons. Et pourtant, Kumiko la suivit dans son délire. Plus elles riaient, plus le danger devenait imminent. Soudain, une main se posa sur l'épaule de la jeune fille. Celle-ci se calma un peu et renifla l'air. Ça sentait la chair d'homme ici. Ne distinguant que de grossières silhouettes, elle ne pouvait se confier qu'à ses autres sens. Mais étaient-ils bien en mesure de la servir ?

-Pourrais-je savoir ce que vous regardez donc ?


Elle ouvrit la bouche pour bailler. Jamais elle ne répondrait à de telles idioties. Il suffisait de regarder: tellement évident ! Étrangement, une voix en sortit.


-Hein ? Ça ne se voit pas ? La lune est tellement sexy pourtant.


Elle battit des paupières, confuse devant cet étrange phénomène. Que se passait-il ? Que lui arrivait-il ? Cela n'était jamais arrivé avant. Elle rouvrit la bouche pour tester. Un rire qui n'était pas le sien s'en échappa. Que se passait-il bon sang ?! Des tréfonds de sa gorge, un grognement retentit d'abord faiblement puis prenant de plus en plus d'ampleur au fur et à mesure qu'elle "réfléchissait". Tout était survenu quand cette main s'était posée sur son épaule. C'était donc elle la responsable ! Alors que l'objet de sa haine se retirait pour se diriger vers Adrastée, Kumiko commença à souffler comme un taureau s'apprêtant à charger. Ses yeux commençaient à devenir rouge et ne quittaient pas leur cible. Plus rien ne comptait. Il fallait qu'elle se venge de ce meurtrier. Elle s'approcha lentement, ses pieds s'adaptant à la forme des planches et ainsi ne faisant aucun bruit.


-L'heure de la révolte a sonné ! S'écria-t-elle tout à coup. Mes frères, combattons l'intrus, l'origine de tous nos maux !


Sur ce, elle s'élança sur la main et la mordit à pleine dent. Un cri de douleur parvint à ses oreilles. Sa proie se débattit et finit par l'envoyer au loin. Kumiko atterrit près de sa compagne. Elle se mit devant elle, faisant barrage de son corps. Cet homme, était un danger.

Sans crier gare, une chose qui dépasse l'imagination sortit de l'eau derrière leur combat inutile. Il était impossible de la voir tant la brume était épaisse mais un fait est sûr: elle était affamée.

---------------✄----------------

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jin Akaru
Les Éléments du Monde
Les Éléments du Monde
avatar

Messages : 18
Passage pour un prochain pouvoir : 38
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: [Libre ~] La nuit, les chats rôdent...   Mer 2 Jan - 21:42

L'autre fille présente répondit à la place de celle à qui j'adressais la parole.

-Hein ? Ça ne se voit pas ? La lune est tellement sexy pourtant.

.. Cette femme se fichait-elle de moi ? La lune était comme elle était à chaque soir et l'on ne peut pas vraiment dire que la lune puisse être "sexy". La fille plus mignonne émit un rire des plus étrange, était elle folle ? Elle commençait d’ailleurs à trembler, elle n'avait cependant pas froid au vu de la chaleur qu'elle dégageait. Sa manière de respirer changeait elle aussi, son souffle était de plus en plus lourd comme si elle se transformait en une bête féroce se sentant en danger. Elle retournait sa tête pour me montrer des yeux rouge dans les quel je lis de la haine. Tout était prévisible, à ses yeux je n'étais qu'un intrus et elle allait surement tenter quelque chose contre moi. Elle balançait aussi une phrase ne voulant strictement rien dire !

-L'heure de la révolte a sonné ! Mes frères, combattons l'intrus, l'origine de tous nos maux !

Ses yeux se focalisaient sur ma main elle allait la mordre ! Je couvrit donc ma main de glace pour éviter de ressentir ne serait-ce qu'une once de douleur. Et comme prévu elle la mordit. J'entendis un cri au loin, venant du lac. Je ne sais pas du tout ce qu'il se passait mais ce cri de douleur semblait de plus en plus fort. Je dégageait la fille surement à moiter folle mordant ma main prise de glace et me tournais vers le lac. une chose immense mais cependant peu visible se dressait devant nous. Je devais protéger ces deux femmes de ce monstre. Elle avaient l'air toute les deux dans des états différents de la normale et je devais donc m'occuper seul de la bête. Je ne vois d'ailleurs pas ce que ces deux femmes aurait-elle pue faire contre un tel monstre.

C'était devant moi, une des raison pour la quel ce pensionnat m’intéressait tant, ce monstre n'était que l'un de ceux que je voulais tant étudier. Enfin un évènement qui différait de la normale. Je commençais à désespérer ! Mais avant de l'étudier il fallait que j'en vienne à bout. Je sortais du kiosque pour m'approcher de ce monstre.

"Ta grandeur vaut-elle ne serait-ce que quelque chose face à la faiblesse que tu possède monstre fait de chaire ?"

Le coup que j'allais lui infliger serait le seul qu'il allait recevoir, son corps allait être congeler jusque l'intérieur. Cependant au vu de la grandeur de cette chose je devais suffisamment concentrer mon pouvoirs pour l'utiliser de façon à congeler entièrement la bête. Résister au moins 2 minutes, le reste sera un jeu d'enfant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrastée Enguerrand
Les Âmes Spirituelles
Les Âmes Spirituelles
avatar

Messages : 16
Passage pour un prochain pouvoir : 28
Date d'inscription : 31/08/2012

Carte d’identité
Age : 95 ans
Pouvoir: Torture Psychologique

MessageSujet: Re: [Libre ~] La nuit, les chats rôdent...   Ven 4 Jan - 17:33

Décidément, son état ne s'améliorait pas du tout. Adrastée ne faisait que rire. Elle ne pouvait plus s'arrêter. Que se passait-il pour qu'elle réagisse comme ça, et puis surtout pour qu'elle se comporte comme ça ?! Jamais, en public, elle n'aurait autant rigoler pour rien. Son regard partit sur Kumiko puis sur l'inconnu. Il avait une apparence bien ridicule avec ces cheveux blancs. Sa Kumiko-chan semblait reprendre ces esprits et elle fusilla du regard l'inconnu. Adrastée s'arrêta de rire et étira un sourire un peu plus sadique.

"L'heure de la révolte a sonné ! Mes frères, combattons l'intrus, l'origine de tous nos maux !"

Adrastée se leva à son tour et leva son poing pour accompagné la jeune fille avec elle. La brume se fit plus lourde et plus insoutenable à l'oeil de la zombie. Elle retira son cache-oeil qui l'a gênait et marcha un peu. Kumiko venait de se faire éjecter et l'inconnu ridicule s'avançait vers le cri qu'elle avait entendu. Son état second ne lui permettait pas d'analyser correctement les choses mais elle arrivait à distinguer ce que voulait faire le blandin.

"Ta grandeur vaut-elle ne serait-ce que quelque chose face à la faiblesse que tu possède monstre fait de chaire ?"

Le sourire de la vieille zombie s'agrandit encore plus. Elle allait encore plus s'amusé. Dérangé était ce qu'elle aimait faire. Elle n'allait pas se dérangé. Elle tituba un moment, avant de se coller au garçon et le forcer à la regarder dans les yeux.

"Ne m'oublie pas sale blandin. Je suis toujours là moi !"

Elle murmura quelques mots pour débloqué son pouvoir et la couleur de ses yeux s'intensifia. Elle rentra dans l'esprit du jeune homme. Il n'allait pas pouvoir se concentré le pauvre. Alors qu'allait-elle pouvoir bien faire ? La mort des êtres les plus chères est la pire choses que l'on pourrait voir mais Adrastée avait le sentiment que sa ne pourrait pas marcher. Elle fouilla un peu dans ces souvenirs et elle trouva ce qu'elle convoitait.

"Enfin.. ♥"

L'environnement autour de Jin se modifia et il vit de nouveau l'homme qui l'avait élevé se faire bouffer par les loups de sa "meute".

---------------✄----------------

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumiko Hayashi
Les Âmes Spirituelles
Les Âmes Spirituelles
avatar

Messages : 42
Passage pour un prochain pouvoir : 92
Date d'inscription : 23/08/2012
Age : 24
Localisation : Japon

Carte d’identité
Age : 17 ans
Pouvoir: Clairvoyance

MessageSujet: Re: [Libre ~] La nuit, les chats rôdent...   Ven 4 Jan - 18:54


Le plancher était humide. Quelqu'un avait sans doute jeté de l'eau. Kumiko se releva en se frottant la tête. Que s'était-il passé ? En tout cas, elle pressentait un danger dans les environs. Elle se releva lentement. La manche de sa veste était déchirée...

ELLE ÉTAIT DÉCHIRÉE !!

La jeune fille fit volte face. Elle aperçut un homme et une femme en tête à tête. Il avait sans doute l'intention de la violer ! Elle secoua vivement la tête. Il n'en sera pas ainsi ! Un beau rouge rubis teinta ses pupilles. Elle vit le cercle de la vie tourner autour de ces deux êtres. L'un était gris, celui de la femme...

IL L'AVAIT TUÉE !!

Elle tendit un bras devant elle. Celui-ci se mit à luire. Puis il s'embrasa. Ce fut un feu très étrange qui gagna tout son corps. Il s'étendit même au-delà de son bras comme s'il allait atteindre le meurtrier. Mais il s'arrêta à une certaine distance. La main se referma sur l'invisible. De la substance informe se forma une épée. Cependant elle était immatérielle. Kumiko donna un coup dans le vide. La lumière rouge se dissipa, laissant une personne transformée. Elle se tenait gracieusement debout, un manteau à fourrure blanche posé sur les épaules et une robe de soirée tout aussi blanche s'arrêtant aux genoux l'habillait. Ses cheveux avaient été attachés en une longue tresse et volaient aux caprices du vent.

-Je suis désolée, je ne pourrais pas laisser ce crime impuni.

Sur ce, elle s'élança. La femme était maintenant assise par terre, sans doute agonisant. L'homme, les mains sur sa face semblait se tordre de rire. Elle fronça des sourcils. Quelle indécence ! Même pas un remord pour l'âme de sa pauvre victime. Elle contourna d'un pied puissant la femme et le transperça de sa lame rouge. Cela ne causait pas de dommages physiques mais simulait la douleur. Elle se débarrassa du corps en l'envoyant contre un muret du kiosque. Elle s'assura de l'assommer d'un coup de poing puis vérifia la femme. Elle respirait ! Miracle ! Elle l'emmena sur le ponton et se retourna. Il était toujours dans les étoiles, gisant par terre. Elle incanta quelques mots dans une langue ancienne en tendant ses deux mains devant. Un mur invisible se forma autour kiosque. C'était le sceau qu'usaient les anciens, seulement défaisable par les dieux. Elle prit la main de la femme et courut loin du lac.

Arrivées près du pensionnat, elles s'arrêtèrent.

-Hmm ? Qu'est ce qu'on fout ici ? Oh ils sont cool ces vêtements ! D'où ils sortent ? Hé Ojo-chan, ça te dit d'aller bouffer un truc ? Je crève la dalle moi.

---------------✄----------------

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jin Akaru
Les Éléments du Monde
Les Éléments du Monde
avatar

Messages : 18
Passage pour un prochain pouvoir : 38
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: [Libre ~] La nuit, les chats rôdent...   Ven 4 Jan - 19:26

Tout est prêt, ce monstre va devenir tel une statue !

Je m’apprêtais à congeler la créature quand soudain, la fille qui accompagnait celle qui voulu me mordre se colla à moi.

"Ne m'oublie pas sale blandin. Je suis toujours là moi !"

Sa voix était terrifiante. Qu'est ce qu'elle a celle la ! Si je ne congèle pas ce monstre il risque de s'attaquer à nous et il n'a pas l'air d'y aller de main morte ! La fille se mit face à moi, me regarda dans les yeux et murmura quelques mots. Cette fille fait vraiment peur ..

"Enfin.. ♥"

Dis t'elle avant de lâcher un sourire. La fille disparue ainsi que tout ce qui se trouvait autour de moi. Que se passait-il. Devant mes yeux l'évènement de la mort de la personne qui m'étais autre fois la plus chère revenais. Je le voyais se faire déchiqueter par les loups encore une fois .. En moi une colère incommensurable refaisait surface. La douleur que je ressentais était la même qu'au part avant. Je n'en peux plus .. Jin ne pouvait plus canaliser sa colère plus longtemps, tout ce qui se trouvait autours de lui allait geler sans exception. Plus rien n'avait d'importance. Mais quelques secondes avant d'utiliser à son plus grand potentiel son pouvoir, Jin sentit une lame le transpercer. La douleur n'était pas comparable à ses chagrins mais il revint à lui avant de finalement se faire assommer par un coup de pied. Qu'allait-il m'arriver ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Flare in the Night

avatar

Messages : 13
Passage pour un prochain pouvoir : 32
Date d'inscription : 14/12/2012

MessageSujet: Re: [Libre ~] La nuit, les chats rôdent...   Ven 4 Jan - 23:16

Des élèves violaient encore le couvre feu, en ce moment l'on dirait que ça en devient une habitude. Si ils pouvaient juste rester près du pensionnat, cela m'éviterais de me déplacer aussi loin. Ces insouciants étaient au kiosque près du lac. Lac dans le quel se trouvait ce monstre sortant uniquement sa tête la nuit. Ils ne se rendent pas compte du danger qui les guette. Les deux élèves se pré-laçant étaient deux des plus dangereuse fille du pensionnat; Kumiko et Adrastée. A première vue l'on pourrait se dire qu'avec ces deux la, il n'y aurait aucun soucis à se faire mais ce monstre n'est pas des moindre. La dernière fois que j'ai vu des étudiants en qui j'avais totalement confiance se battre contre celui-ci, le combat fut des plus bref. Il ne fit qu'une bouché des 3 étudiants. Je ne devais donc pas relâcher ma garde. Je me tenais sur une branche situer à je pense 6 mètres du sol au dessus du lac. D'ici il y avait une belle vue malgré le brouillard.

Pendant quelques minutes rien ne semblait se passer. Tout était calme quand soudain un autre élève du pensionnat s'approchait du kiosque. Celui la était arrivé depuis peu mais il a cependant retenu mon attention lors de cette nuit au parc. Il a une maîtrise de ses pouvoirs approchant l’excellence. La seul chose à craindre pour lui serait qu'Adrastée ne l'attaque pas. Elle est de nature agressive. Il s'approchait par ailleurs du kiosque ou se situait les deux filles. Quand même, tout ces élèves m'énerve à ne pas respecter le couvre feu, j'en ferais part à travers une lettre a Aoki ! A ma grande surprise, Adrastée fut passive mais Kumiko elle le mordit de plein fouet ! J'entendis le cri du monstre qui s'éveillait. L'homme prit une cigarette l'alluma puis la mit à sa bouche. Maintenant je ferais mieux d'être attentif. La moindre erreur de ma part et l'un de ces élèves pourrait se faire gober. Kumiko n'est pas assez folle pour s'attaquer à cette créature. De plus, elle peut sentir le moindre danger menaçant sa vie. Adrastée elle pourrait bien faire la maline et s'attaquer au monstre. Quand à Jin il pourrait tout aussi bien essayer de congeler la créature pour l'étudier plus tard. Sans grande surprise, c'est Jin qui s'avança vers la créature. Il chargeait son pouvoir de glace pour cryogéniser le monstre. Cela pourrait marcher mais la créature du lac ne se laissera pas faire.

Je m’apprêtais à me lever pour empêcher Jin de se faire avaler quand soudain Adrastée vint l’embêter un peu comme à son habitude. Son pouvoir est vraiment l'un des pire que je connaisse, ressortir les peurs des personnes et leurs moment les plus douloureux .. M'enfin au moins Jin n'aura pas le temps de se faire manger. L'homme jeta sa première cigarette et en r'alluma une. Soudain, à ma grande surprise, Kumiko planta une lame dans le corps de Jin qui commençait d'ailleurs à me donner des frissons, charger un sort aussi puissant comme il le faisait était risquer pour lui même et Adrastée qui se trouvait à ses coté. Elle le fit ensuite valser dans le kiosque. Jusque la rien de grave, il aurait surement quelques côtes casser mais sa vie n'était pas en danger.

Soudain le monstre chargea sur Kumiko pour l'avaler. Manger un des élève les plus performant de ce pensionnat est inadmissible. Les chaines situées au bout des bras de l'homme s'étendirent autour du monstre ce qui l’empêcha de manger l'élève. Elle a beau être forte elle n'a pas été assez attentive sur ce coup. J'attendrais juste le bon moment pour en finir avec ce monstre. Voila que les deux filles partaient au loin laissant Jin sonné par le coup qu'il venait de recevoir. Il n'y a donc plus rien à craindre. L'homme jeta sa deuxième cigarette. Il fit un saut sur le monstre puis l'entourait de plus de chaines. Il est maintenant venu le temps pour toi de retourner dormir. Les chaines se resserraient et le monstre fini par retourner dans l'eau. Et dire que je n'ai aucune acclamation pour cela. Je me dirigeais maintenant vers Jin. Une barrière avait été posée et pas une des moindre. Cependant cette barrière ne peut rien contre les armes blanche emplie de magie noire. L'homme sortit de nul part une lance d'au moins 2 mètres puis la planta dans la barrière qui se brisa. Je pris Jin et l'emmena dans un lit au pensionnat.

Mon travail ce soir est maintenant terminer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Libre ~] La nuit, les chats rôdent...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre ~] La nuit, les chats rôdent...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " Libre " " Les Chats Gris ne porte pas Malheur mais le Malheur les porte "
» (libre) la nuit est chaude, elle est sauvage - défi
» la nuit tout les chats sont gris (PV felyndiira) (SUJET TERMINÉ)
» La nuit, tous les chats sont gris...[pv A.M.E.]
» La nuit, tous les chats sont gris... Sauf moi, je suis rose! (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Majikku :: Extérieur ♪ :: » Le Pαrc ~ :: » Le Kiosque ~-
Sauter vers: