AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A l'école buissonière

Aller en bas 
AuteurMessage
Rei Fujiwara
Le Prof Fantôme
Le Prof Fantôme
avatar

Messages : 14
Passage pour un prochain pouvoir : 22
Date d'inscription : 03/11/2012

Carte d’identité
Age : 26 ans
Pouvoir: Phéromones, Copie, Alchimie

MessageSujet: A l'école buissonière   Sam 25 Mai - 14:12


Les cours, c'étaient chiants. Les élèves, ils faisaient chier. La conscience, je l'emmerdais. J'errais dans le labyrinthe, un endroit où personne ne viendra me chercher. C'était agréable de ne pas entendre les cris hystériques des filles dès qu'elles me voyaient. En plus il faisait chaud. Et quand il fait chaud, moi j'ouvre ma chemise. Et quand j'ouvre ma chemise, on voit mon corps. Et quand on voit mon corps, on se rapproche d'une façon inquiétante de moi. J'aurais bien voulu aller à la piscine mais elle est en rénovation depuis que des élèves se sont amusés à un violent petit jeu qui d'ordinaire ne ferait pas de mal à une mouche. Le soleil cognait. J'avais une de ces soifs moi ! Mon alchimie ne me servait pas à grand chose dans ce cas-là. J'aurais beau transformer les buissons en eau, ils garderont le goût de buisson. Croyez-moi, j'ai déjà essayé.
Tout à coup, j'entendis un bruissement de feuilles. Que faisait quelqu'un ici à une heure pareille ? J'allais m'enfuir afin de ne pas avoir à engager une conversation mais mon devoir de professeur me rappela à l'ordre. Si c'était un élève et que je le laissais se paumer, j'allais avoir de graves ennuis. Avec un soupire, je me mis à le chercher. Enfin, j'aperçus une ombre tourner dans une autre allée.
-Hého tu es perdu ? Je suis professeur je peux t'aider.
Comme il ne revenait pas sur ses pas, j'allais me barrer sans attendre plus longtemps. Mais malheureusement, il me héla. En soufflant d'exaspération, je me retournai pour rendre service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A l'école buissonière   Dim 26 Mai - 1:07

    C’est qu’on s’ennuie quand on est une entité vivante ! Non parce que bon sérieusement, après qu’Elwing est était embêtée les gosses il restait quoi à faire ? Faire mumuse avec Kami ? M’ouais non elle risque encore de lui crier dessus… Uuuhm… Jouer avec le temps ? Non déjà fait. Ou non non je sais ! Ouais non c’est naze comme idée. Elwing errée dans la lumière. Franchement quelle punition pourrie, elle était atterrie là parce que oui bon, certes elle avait un peu allumé le dieu des dieux, certes elle avait un peu couché avec lui (Ouais quand on est dieu on a ça aussi) et ceeeertes elle l’avait un peu envoyé boulé. C’était pas une raison de la foutre dans ce pensionnat moisi. Y’a pratiquement rien dedans sérieusement ! Ah ! Le petit poulet est pas mal, y’avait un p’tit prof qui se trainait dans le labyrinthe et faut dire qu’il lui plaisait pas mal. Elle ne savait pas comment il s’appelait, c’était peut-être un nouvel arrivant, ce qui signifie qu’il ne la connaissait pas ! Parfait, elle se matérialisa dans des buissons et se manqua de se casser la gueule. Quelle merde cette lumière rah ! Bref elle se replaça et vérifia si ses cheveux et son décolleté étaient parfait. Hop c’est bon ma grande, on va pouvoir jouer un peu.

    -Hého tu es perdu ? Je suis professeur je peux t'aider.

    Elle prit son plus beau sourire et fis son petit regard larmoyant.

    -Oui sensei, je voulais essayer ce labyrinthe mais je ne retrouve pas la sortie, est-ce que vous pourriez m’aider. Je ne pensais pas qu’il était si… dur.


    Elle fit couler une petite larme ou deux histoire de dire et lui attrapa le bras.

    -Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Rei Fujiwara
Le Prof Fantôme
Le Prof Fantôme
avatar

Messages : 14
Passage pour un prochain pouvoir : 22
Date d'inscription : 03/11/2012

Carte d’identité
Age : 26 ans
Pouvoir: Phéromones, Copie, Alchimie

MessageSujet: Re: A l'école buissonière   Dim 26 Mai - 1:33


Je grimaçai. Évidemment, c'était une fille. Je n'écoutai qu'à moitié ce qu'elle avait à me dire, déjà prêt à lui montrer le chemin et par la même occasion me débarrasser d'elle. Je m'aperçus avec horreur qu'elle se mettait à pleurer. Un long frisson de terreur me parcourut l'échine. Oh mon dieu, faîtes qu'elle ne s'approche pas de... Je sentis mon bras se faire emprisonner entre deux gros seins.
-Merci beaucoup.
Je restai un moment paralysé, essayant de retenir la violence qui bouillait en moi. Mon cul ouais merci. J'ai rien accepté, j'ai même pas eu mon mot à dire dans tout ça. Je réussis enfin à me contrôler, me disant que si je la ramenais, tout serait fini !
-Ne t'inquiètes pas, je connais le chemin du retour.
Je lui offris mon sourire le plus bienveillant possible et fis quelque pas. Depuis le temps que je parcourrais ce labyrinthe durant mes journées vides, je reconnaissais à peu près quel était le bon chemin. Mais... cette grosse cruche qui se pendait à mon bras m'empêchait d'avancer. A croire qu'elle voulait qu'on y passe le reste de l'après-midi ! Rien ne m'étonnerait avec ces femmes. Au bout de quelques minutes, je craquai et m'adressai à elle:
-Je ne pense pas que ce soit la meilleure façon d'avancer, dis-je d'une voix douce sans m'en apercevoir. Si tu pouvais me laisser un plus libre champ d'actions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A l'école buissonière   Dim 26 Mai - 12:04

    Le poulet aime les poulets ! Quelle déception, à vrai dire ça se voyait toute suite. Un homme purement hétérosexuel aurait réagi lorsqu’elle lui avait pris le bras. Rougir, se défaire, que sais-je, mais lui que dalle. Au contraire il avait l’air agacé. Bon bah la viande ça sera pas pour maintenant mais bon elle avait trouvé quelqu’un qu’elle pouvait ennuyer un peu, elle n’allait pas le laisser partir comme ça.

    -Ne t'inquiètes pas, je connais le chemin du retour.


    Ouais, ouais, elle aussi t’inquiète. Bon faudrait trouver quelque chose de bien chiant. Elle pourrait s’amuser à lui poser des questions indiscrètes, à vrai dire elle l’avait percé à jour, autant continuer sur cette lancée. Ou jouer un peu avec ses pouvoirs, après tout elle pouvait contrôler la lumière et les apparences. Elle eut une idée de génie !

    -Je ne pense pas que ce soit la meilleure façon d'avancer. Si tu pouvais me laisser un plus libre champ d'actions...


    Elle lâcha le bras du professeur et se dématérialisa dans la lumière après avoir dit :

    -Oui, pardon Sensei, je n’ai pas la notion de la distance.
    Elle le laissa un peu avancer dans le labyrinthe et quelques longues minutes plus tard, elle se métamorphosa en un jeune homme absolument charmant. Il avait un visage fin, des cheveux d’ébènes qui sur les pointes bouclé un petit peu et des yeux doux et bleus. Son regard était adulte et sérieux contrastant avec sa silhouette enfantine. Il criait, il s’était perdu et commençait à paniquer.

    -Aidez-moi ! Je vous en prie ! Il y a quelqu’un ?
Revenir en haut Aller en bas
Rei Fujiwara
Le Prof Fantôme
Le Prof Fantôme
avatar

Messages : 14
Passage pour un prochain pouvoir : 22
Date d'inscription : 03/11/2012

Carte d’identité
Age : 26 ans
Pouvoir: Phéromones, Copie, Alchimie

MessageSujet: Re: A l'école buissonière   Dim 26 Mai - 12:27


A mon plus grand soulagement, elle s'éloigna. J'en profitai pour prendre rapidement de la distance. Je ne me préoccupai pas de savoir si elle me suivait ou pas, mon but étant de me débarrasser d'elle.
-Aidez-moi ! Je vous en prie ! Il y a quelqu’un ?
Je me retournai, puisque c'était de mon dos que venait la nouvelle voix. Il y en avait ma parole des gens qui se perdaient dans ce labyrinthe ! Je ne pus m'empêcher d'analyser le garçon qui se trouvait en face de moi. Je devinai immédiatement ce qui se trouvait sous son tee shirt et son jean. Je déglutis et détournai la tête. Non, je ne pouvais pas le faire avec un élève pendant mes heures de cours. Bon, des heures de cours que je sèche mais des heures de cours quand même. Que penserait mes pauvres élèves ? Que je m'amuse au lieu de bosser avec eux... Enfin, ai-je des élèves ? Je ne les ai encore jamais vu. Avec une grande détermination, je fis face au beau jeune homme. Ses bouclettes me faisaient craquer... STOP. Soyons sérieux.
-N'aurais-tu pas vu une fille qui se serait perdue dans le coin ? On va l'attendre parce que je n'ai pas envie de faire deux aller-retours.
Pauvre fille. Déjà qu'elle était une fille, en plus elle partait dans son coin ! J'évitai de trop détailler le garçon sinon je sens que je lui aurais sauter dessus. Je sentais son regard bleu qui me dévisageait comme pour m'inciter à faire ce dont je m'empêchais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A l'école buissonière   Lun 27 Mai - 12:10

    S’être transformé changé vraiment la donne ! Le regard du prof avait complètement changé. Il avait l’air plutôt intéressé et fuyait son regard. Elwing était presque sûre qu’il rougissait un peu. En tout cas ce n’était pas très difficile de deviner les pensées pas très catholiques du prof. D’ailleurs, n’avait-il pas un copain ? Ou une personne dans le viseur ? Parce que si elle continue à jouer son petit numéro elle était sûre que le prof se jetterais sur elle sans hésitation. Le prof essaya de le fixer mais Elwing voyait bien qu’il avait du mal, rien qu’a formulait correctement sa phrase.

    -N'aurais-tu pas vu une fille qui se serait perdue dans le coin ? On va l'attendre parce que je n'ai pas envie de faire deux aller-retours.

    Son plus beau sourire innocent aux lèvres et ses yeux envoutant, le garçon lui répondit tendrement :

    -Non personne, c’est très gentil à vous d’être venu me chercher.


    Il avait une voix douce et grave, quelque chose de rassurant et réconfortant. Cette voix qui vous donne des frissons quand elle vous murmure des mots doux à l’oreille. Il se rapprocha du professeur et se plaça en face de lui pour s’incliner. Il voulait lui montrer sa gratitude ou plutôt son dos et le début de son fessier. (De façon accidentelle bien entendu.) Elwing avec toute cette parade avait complètement oublié la fille d’avant, il fallait la faire apparaître au moins une fois pour qu’il se concentre sur le jeune homme. Lorsqu’elle s’était baissée, elle avait invoqué d’un simple regard ses gardiens de lumières à qui elle leur avait donné le physique d’un professeur et sa propre apparence. Ils apparurent tous deux dans un virage du labyrinthe et son propre clone cria au professeur :

    -Monsieur ! Je vous avais perdu mais ne vous inquiétait pas votre collège m’a retrouvé et me reconduis à la sortie. Merci encore !

    Et, avant que le professeur n’ait eu le temps de ne dire quoi que ce soit les deux gardiens tournèrent et se dématérialisèrent dans la lumière lorsqu’ils ne furent plus dans le champ de vision du prof. Le jeune homme et le professeur se retrouvèrent alors seul à seul. Il dit timidement à son guide :

    -Je crois bien qu’on est seul maintenant.


    Il le regarda droit dans les yeux, rougit légèrement et rigola doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Rei Fujiwara
Le Prof Fantôme
Le Prof Fantôme
avatar

Messages : 14
Passage pour un prochain pouvoir : 22
Date d'inscription : 03/11/2012

Carte d’identité
Age : 26 ans
Pouvoir: Phéromones, Copie, Alchimie

MessageSujet: Re: A l'école buissonière   Sam 1 Juin - 23:00


Oh mon dieu, c'était quoi cette histoire de tordus ? L'autre cruche était réapparue comme ça et puis me laissait avec ce croustillant garçon ? Je sentais que cette histoire allait mal finir... Mieux valait abréger cette rencontre. Le jeune homme me parla mais je ne l'écoutais qu'à moitié, réfléchissant au meilleur moyen de me faire la malle. Tout à coup, sans savoir pourquoi, il me fixa en rougissant avec un petit rire niais. Je retenais mon corps qui commençait à aller instinctivement vers lui. Je me raclai la gorge et lui demandai sur le ton le plus neutre possible:
-Bien, comment t'appelles-tu ? Que je vois si tu es un de mes élèves.
J'espérais qu'il n'en fasse pas parti comme ça, je pourrais le remettre en les mains d'Hiro. Ainsi, pas de problèmes et je ne risquais pas de me retrouver à poil encore une fois... Non, de toute façon, je n'ai pas l'intention de retirer la moindre parcelle de mes vêtements. Aujourd'hui, je suis clean. Je ne suis pas dans mes heures de travail nocturnes et je ne ferais jamais une telle chose à un illustre inconnu. Je me fixai un objectif en tête. Je soufflai un bon coup, relâchant toute la tension qui s'était accumulée. Je fermai les yeux en expulsant chaque idée malsaine de mon crâne et quand je les rouvris, j'étais serein, apaisé et calme. Pour la première fois depuis notre rencontre, je réussis à poser un regard de personne adulte à responsabilités sur lui. Mon indifférence me surprit moi-même. Je me préparai mentalement au pire et barricadai mon esprit de toutes pensées à connotation sexuelle. Je lui souris gentiment, comme le fait un professeur normal à un élève normal.
-Il commence à faire tard, nous devrions nous mettre en route sinon tu ne seras pas rentré avant la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'école buissonière   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'école buissonière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Effondrement en Haiti: de la mairie au propriétaire de l'école .
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Des actions pour le maintien des filles à l'école
» Éric Cole sur le marché des transactions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Majikku :: Extérieur ♪ :: » Le Pαrc ~ :: » Le Lαbyrinthe ~-
Sauter vers: